Avec quels produits traiter son bois ?

Les différents types de produits pour le traitement du bois

Il est possible de catégoriser les produits de traitement de bois de deux manières. La première consiste à tenir compte de leur composition. Pour ce système, on en distingue trois types : ceux qui sont à base de substances organiques de synthèse qui sont les plus utilisés mais à tort. Ceux dont la base se compose de sels solubles dans l’eau, il y a par exemple les silico-fluorures et les sels de chrome. Cette catégorie est très toxique mais il y en a qui sont moins nocifs comme ceux qui sont à base de sels de bore. Il y a aussi ceux qui sont dits huileux naturels et qui sont à base de résine. Il ne présente aucun risque pour la santé et offre une protection élevée.

Le deuxième système de catégorisation se fait selon la nature même de son utilisation. En ce sens, il en existe deux types. D’une part, il y a ceux qui sont spécialement conçus pour la surface du bois qui inclut les vernis, les lasures, la laque ou cire. Leur principale action est de protéger le matériau des facteurs extérieurs comme l’humidité, les rayons UV mais aussi de la saleté pour garder au mieux sa place décorative. D’autre part, ceux qui contribuent à la préservation du bois ont pour but de le protéger des oligoéléments comme les champignons et des insectes xylophages. Pour ce faire, cette catégorie doit avoir au minimum un pesticide.

Composants et utilisation de produit de traitement pour le bois

Il y a plusieurs éléments qui entrent dans la composition de celui-ci et cela peut varier en fonction du choix de chacun. Il y a trois composants importants qui sont les solvants et dont le seul but est de permettre la pénétration des agents actifs à l’intérieur du corps du bois pour ensuite s’évaporer. Les résines qui vont servir de fixateur entre ce matériau et les matières actives. Ces dernières vont repousser les attaques biologiques à l’encontre de ce matériau. Actuellement, il y a des produits biologiques qui sont à base de d’huiles naturelles comme l’huile de Margosa. En plus de ces éléments protecteurs, il peut également y avoir des anti-feu ou ignifuges.

Pour un résultat optimal, il faut faire le bon choix en fonction du bois et de son état. De plus, il est également nécessaire d’éviter des interactions nuisibles en ne choisissant que des produits de la même marque. Afin de parvenir à un entretien adéquat et suivre le mode d’emploi comme il est indiqué pour son utilisation, il faut que ceux-ci soient adéquats au type de matériau acquis. Il faut également se mettre à jour assez régulièrement auprès de professionnels pour être mis au courant des innovations en la matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *