L’utilité de l’inertie dans la construction

L’inertie est un élément très important en ce qui concerne les matériaux utilisés. Ce terme est mal compris alors que son rôle dans les activités quotidiennes de l’homme est primordial.  L’inertie mécanique par exemple, permet aux satellites de rester en orbite en s’orientant vers la Terre.

Des détails sur l’inertie

Le principe de l’inertie c’est la propriété de la matière de sorte à ce que les corps ne puissent pas changer son état (en repos ou en mouvement).  L’inertie sert donc au stockage de chaleur car cela déphase la température d’un corps massique et la température extérieure.

Ce principe permet à un bâtiment de mieux se protéger des modifications thermiques car permet d’emmagasinée la chaleur absorbée le jour pour la diffuser la nuit par exemple. Il ne s’agit pas uniquement de donner de l’inertie à un matériau qui n’en possède pas la propriété.

L’inertie sert donc au balancement de la température intérieure d’une demeure par rapport au climat extérieur.

L’inertie thermique

La capacité d’une construction à emmagasiner la chaleur pendant la journée et le froid durant la nuit pour la libérer progressivement dans le temps définit l’inertie d’un bâtiment.

Pour garantir le confort de vie en période chaude, l’inertie thermique concerne les équipements servant au rafraichissement des structures. Les constructions avec des supports en bois ont peu d’inertie de par leur faible densité et pour l’augmenter, il est possible de rajouter des panneaux de béton ou du sable dans les parois et les planchers mais cela n’est pas très efficace. Un bâtiment en bois n’est donc pas très adapté à un climat chaud.

Dans le cas d’une maison qui est toujours occupée durant toute l’année, l’inertie thermique permet d’économiser d’avantage d’énergie en temps de froid car elle permet une bonne maitrise des apports de chaleur intérieur (les occupants) et extérieur (soleil) et de leur redistribution dans le foyer. Pour une demeure à occupation discontinue, les conséquences de l’inertie posent problème car cela favorise l’utilisation de chauffage en hiver puisqu’il s’agit d’optimiser le confort thermique en été.

Bénéficier d’une bonne inertie thermique

Les matériaux utilisés pour l’intérieur d’une construction (cloisons, murs, planchers…) influent sur son inertie thermique car celle des matériaux de forte densité est plus conséquente.  Le béton est l’un de ces derniers, il est économique et très accessible. Sa propriété est  très adaptée pour stocker la chaleur le jour, le froid pendant la nuit et la vitesse de libération de température est lente et bien répartie dans le temps.

Une isolation répartie est très avantageuse avec par exemple la brique monomur, emprisonnant plusieurs bulles d’air permettant ainsi une meilleur isolation et permet de ne pas recourir aux plaques isolantes complémentaires.  Elle rend également possible une régulation hygrothermique de qualité.
Une isolation par l’extérieur est très ajustée aux bâtiments à murs maçonnés (Parpaing, brique). Dans ce cas, ce sont les matériaux de construction de l’intérieur qui sont plus denses mais ce système n’est pas très utilisé dans les constructions récentes et il n’existe que peu de prestataires qui proposent cette solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *