La maison passive ou comment revoir sa consommation d’énergie

Le concept de maison passive est basé sur les traditions de construction de passé. Initié dans les années soixante-dix en Allemagne, elles sont devenues depuis un concept en vogue face aux problématiques environnementales actuelles. Ce type d’habitation répond en partie aux principes écologiques pour préserver l’environnement.

Comment transformer sa maison en maison passive ?

La transformation d’une maison en maison passive répond à une exigence simple : la réduction d’au moins 80% de la consommation d’énergie ou tout au moins de donner le caractère d’autonomie énergétique en matière de chauffage.

Tout l’enjeu est donc situé dans l’atteinte de cet objectif d’économie d’énergie. Cela passe notamment par la réduction des pertes de chaleur mais aussi par l’augmentation du rendement des énergies renouvelables.

Pour réaliser ce type de rénovation, quatre points fondamentaux doivent être pris en compte :

·         L’isolation thermique : celle-ci doit être installée et pensée de manière à diminuer l’existence de ponts thermiques. Pour une efficacité optimale, les isolants seront installés sur la partie externe de la construction.

·         La ventilation : il est important voire primordial dans une habitation passive de s’attacher à la ventilation de la construction. Ainsi installer des ventilations à double flux permet à terme d’éviter les déperditions de chaleur par le biais des ouvertures telles que portes et fenêtres. Un VMC classique assure l’évacuation de l’air vicié et le renouvellement de l’air propre.

·         Les ouvertures : principales sources de perte de chaleur, les ouvertures (fenêtres, lucarnes…) doivent être parfaitement isolées avec des méthodes telles que le double ou le triple vitrage. De plus, elles doivent être correctement orientées afin de profiter du rayonnement du soleil.

·         L’étanchéité à l’air de la construction

Les avantages d’une maison passive 

La maison passive est une solution de réduction de consommation d’énergie parmi de nombreuses autres. Elle représente une solution efficace en ce qui concerne le chauffage et la répartition de l’énergie consommée.

Elle assure, du fait de la diminution de la consommation d’énergie, une certaine indépendance par rapport aux énergies fossiles. Les sources d’énergies traditionnelles proviennent généralement du pétrole et de ses dérivés.

La maison passive permet aussi d’obtenir une meilleure gestion de l’air chaud tout en équilibrant les températures intérieures. La circulation de l’air en circuit fermé évite aussi la multiplication de moisissures ou de l’humidité. La modification des vitrages garantit en plus de la diminution des pertes de chaleur, une isolation sonore non négligeable. Ces mêmes vitrages peuvent aussi avec l’installation adéquate participer au stockage de l’énergie.

Il est vrai que la réalisation de tels travaux semble au premier abord important. Toutefois, la valeur ajoutée ainsi que la rentabilité énergétique apportée par les aménagements vont se répercuter d’une part sur la valeur du bien mais aussi sur la facture d’énergie.

L’Etat accorde aussi aux maisons de ce type, des aides particulières tels que des crédits d’impôts ou de prêts pour effectuer les travaux.

Le seul point sensible de la rénovation verte est de bien faire attention aux spécificités techniques de ce type d’installation. Tous mauvais calculs ou mise en place peut porter atteinte aux objectifs d’une maison passive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *